Auteurs

Déjà vus

Henri Béraud

Ce que j'ai vu à Moscou

Occasion

Henri Béraud part en reportage "au pays des soviets" en septembre 1925 pour un journal populaire de "gauche". Il est lui-même catalogué plutôt à "gauche". il va envoyé à son journal 31 articles (qui seront la matière de ce livre) où il écrit tout le mal qu'il faut penser et dire de ce régime: "Le plus intraitable régime de police et de terreur".

Plus de détails

14 €

Payez par Paypal, par Carte Bancaire (via le site de Paypal), par Chèque français ou par Virement bancaire

Fiche de lecture

Cet ouvrage, un des premiers livres très critique sur ce régime, aura un très grand succès auprès des gens du peuple car il s'adresse à eux en relatant des choses vues et qu'ils peuvent comparer au mode de vie occidental: "comment vit-on à Moscou? Assez bien lorsqu'on a beaucoup d'argent; fort mal lorsqu'on en a peu; et lorsqu'on en a point, on crève." Un tableau qui lui sera reproché par les communistes français qui feront camapgne contre lui.

Etabli dans une modeste reliure amateur en demi-chagrin vert, dos à 4 nerfs avec les plats de couv conservés, en bon état (dos un peu insolé et légèrement frotté. Intérieur bien propre malgré le jaunissement des pages.

Détails

CatégorieEntre-deux-guerres
ThèmeLivres reliés
GenreEssais
AuteurHenri Béraud
ÉtatBon état
Année1925
Formatin 12°
Pages250pp
EditeurLes Editions de France
Lieu d'éditionParis
TypeReliure demi-chagrin
DiversLégère insolation du dos. Très légers frottements aux nerfs et aux coiffes. Pages un peu jaunies. Mention 88° mille.

Du même auteur

Dans la même catégorie

Mots clés