Auteurs

Déjà vus

Anonyme

Le procès d'Edmond Jouhaud. Compte rendu sténographique

Occasion

Le général Jouhaud participe au putsch d’Alger le 21 1961. Après son échec, il plonge dans la clandestinité et devient l’adjoint du général Salan à la tête de l'OAS, responsable de la région d'Oran. Arrêté le 25 mars 1962, il est condamné à mort le 13 avril 1962 par le Haut tribunal militaire. Il échappe de très peu à l’exécution, sa peine étant commuée en une peine de détention à perpétuité 

Plus de détails

13 €

Payez par Paypal, par Carte Bancaire (via le site de Paypal), par Chèque français ou par Virement bancaire

Fiche de lecture

Les pièces du procès du général Jouhaud condamné à mort par une juridiction d'exception, le Haut Tribunal militaire, décrèté par le général De Gaulle pour juger les auteurs du putsch des généraux et les chefs de l'OAS. La décision du tribunal fit grand bruit d'autant que, quelques semaines plus tard, le général Salan sauva sa tête devant ce même tribunal.

Détails

CatégorieGuerre d'Algérie
ThèmeAlgerie Française
GenreDocuments
AuteurAnonyme
ÉtatBon état
Année1962
Formatin 8°
Pages356pp
EditeurAlbin Michel
Lieu d'éditionParis
TypeBroché
DiversDos arrondi avec qqes plis de lecture.
CollectionLes grands procès contemporains

Du même auteur

Dans la même catégorie

Mots clés